Connect with us

POLITIQUE

Face à l’agression de la RD Congo : la Dynamique Guylain Nyembo derrière les FARDC et Fatshi

À l’instar de plusieurs forces vives, la Dynamique Guylain Nyembo (DGN) est montée au créneau pour dénoncer l’agression dont la RD Congo est victime dans sa partie Est. Dans une déclaration lue mercredi 9 novembre dernier à Kinshasa devant les médias par son communicateur et porte-parole, Ricky Nzuzi Loya, les membres de cette Association sans but lucratif ont répondu ainsi à l’appel à la mobilisation générale lancé le 29 octobre 2022 par le Chef de l’État congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo face à la persistance de cette agression le Rwanda à travers le mouvement rebelle M 23.

“En réponse à ce vibrant appel à l’unité et à la solidarité nationale, nous membres de la DGN Asbl, organisons dans un avenir proche, des sit-in sur les différents carrefours de la capitale, en vue de ranger derrière notre Gouvernement et nos forces armées, dont la montée en puissance sur le terrain des opérations dans la défense de l’intégrité territoriale de notre pays, nous redonne la vigueur, de chanter avec détermination et courage notre hymne national, le Debout congolais, surtout dans ses paragraphes : Dressons nos fronts longtemps courbés et nous batirons un pays plus beau qu’avant dans la paix “, a déclaré le porte-parole le porte-parole Ricky Nzuzi.

Pour la victoire du peuple sur forces du mal, la DGN a invité les congolais d’où qu’ils se trouvent à se rallier derrière l’appel du Président Tshisekedi, Commandant suprême des FARDC et de la police nationale congolaise pour défendre l’intérêt supérieur de la nation.

Emboitant les pas au Chef de l’État, les membres de la DGN en appellent également à la vigilance des congolais pour contrer tous ceux qui s’engagent dans la complicité pour servir les intérêts des agresseurs. Cette Asbl encourage en outre, les jeunes congolais à s’enrôler massivement dans l’armée conformément à l’appel du Président de la République.

Les membres de la DGN n’ont pas manqué d’exprimer leurs compassion et solidarité à l’endroit des populations congolaises victimes des atrocités diverses de cette guerre. Car, insiste la DGN, “il est temps que cesse cette agression qui dure depuis plus d’une décennie “.

José BABIA

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *