Connect with us

SOCIETE

En RDC, inondations historiques d’un bilan provisoire de 100 morts

Les secouristes s’empressent de nettoyer les dégâts causés par les pluies torrentielles, alors que le week-end s’annonce une nouvelle fois pluvieuse. Au 40 personnes ont péri la dernière nuit à Kinshasa.

Cette route stratégique reliant la province de Kinshasa à celle de Kongo Central cachait peut-être une fragilité. La route nationale numéro 1, dans le sud de Kinshasa, en RDC, s’est coupée en deux entre Matadi Mayo et en vrac.

Un nouveau bilan annoncé fait état d’au moins 100 morts, selon certaines sources officielles proches de l’Hôtel de ville de Kinshasa. D’autres sources comme ACP parlent de 11 morts.

Des dégâts humains et matériels importants ont été constatés. Sur le site de Mitendi, des corps sans vie ont été extraits des décombres.

Avec 12 morts, Selembao est la commune qui compte le plus grand nombre de victimes. Ces dernières ont pour la plupart péri suite à l’écroulement des murs dans les quartiers Badiadingi, Kipoy, Mbala et Cité verte.

On y compte également plusieurs blessés. Après Selembao, on évoque la commune de Mont-Ngafula avec le quartier Matadi Kibala qui totalise 10 morts. Il y a ensuite Ngaliema, précisément au quartier Malueka où le bilan provisoire est de 8 morts.

Enfin c’est le quartier quartier Makelele dans la commune de Bandalungwa, une mère et ses 3 enfants.

Contrairement à ce que nous avons annoncé dans notre dernière livraison, 6 morts avaient été enregistrés au quartier Mombele dans la commune de Limete sur l’avenue Université et non Yolo dans la commune de Kalamu.

En visite dans les lieux sinistrés, le Premier ministre Sama Lukonde et le Gouverneur Gentiny Ngobila, ont lancé les travaux de génie qui sont en cours pour rétablir le trafic qui s’effectuera progressivement.

 

Nicolas Kayembe

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *