Connect with us

SOCIETE

Massacre de Kishishe par le Rwanda : Kigali rejette, le RCT choqué !

Alors que plusieurs chancelleries occidentales dont Paris, Bruxelles et Berlin, ont reconnu le Rwanda comme « auteur principal » de la déstabilisation dans l’est de la RDC, Kigali rejette toujours toute responsabilité.

La communauté internationale a récemment appelé le pays de Paul Kagame de mettre fin à son soutien aux rebelles du M23. Ces derniers occupent quelques localités en RDC. Pour le gouvernement congolais, il s’agit de l’armée rwandaise qui opère sous couvert du M23.

De son côté, le Rwanda parle « d’une fabrication du gouvernement de la RDC…qui s’est rapidement répandue sans qu’aucune enquête conduite par une entité crédible et indépendante ait eu lieu pour établir les faits ».

En réaction, le Réseau contre le terrorisme en RDC (RCT) se dit « choqué » par la position du pays de Paul Kagame. Pour ce regroupement des organisations citoyennes de la RDC visant à documenter les actes terroristes, une « telle déclaration est inacceptable pour un peuple meurtri par des années d’atrocités des guerres injustes ».

« Le gouvernement rwandais qui manque de compassion vis-à-vis de ses victimes froidement abattues à Kishishe dit dans son communiqué que le massacre de Kishishe est une fabrication sensationnelle du Gouvernement de la RDC attribuée au M23 », fulmine cette structure.

Entre le 29 et le 30 décembre 2022, le Rwanda, à travers ses forces armées et en soutien aux terroristes du M23 s’est comporté en génocidaire sur le sol congolais en procédant aux tueries ciblées de membres des tribus ou ethnies bien identifiées situés au village de Kishishe, a indiqué le gouvernement congolais.

 

Nicolas Kayembe

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *