Connect with us

POLITIQUE

Boycotte du processus électoral par le PPRD : une erreur mortelle selon Steve Mbikayi

La contradiction et le contraste dans la classe politique congolaise sont devenus le mode opératoire dans le but de tromper l’attention de la population congolaise. Le PPRD, famille politique de Joseph se dit non concernée par le processus électoral en cours en vue des élections de 2023.

Dans sa réaction, Steve Mbikayi, lui qui milite pour la réélection du président Félix Tshisekedi à la présidentielle de 2023, ne soutient, cependant, pas le boycott du processus électoral par l’opposition.

“ Alors que le processus électoral est déjà engagé, continuer à réclamer la recomposition de la CENI et de la Cour constitutionnelle, c’est crier dans le désert ”, a lancé l’ancien ministre de l’ESU. Plutôt, il conseille à l’opposition de “veiller à la publication des résultats de vote bureau par bureau en présence des témoins, des observateurs et des journalistes.”

Parmi les préalables soulevés par le PPRD, il y a notamment la recomposition de la CENI et de la Cour constitutionnelle. Ce parti de l’opposition estime que la crédibilité et l’inclusivité du processus électoral passent par « une CENI et une Cour constitutionnelle consensuelles. »

De son côté, le président du regroupement politique Nouvelle génération pour l’émergence du Congo (NOGEC), Constant Mutamba regrette qu’un « leader » politique brille de pareils maladresse et irrespect pour ses camarades ”, tout en demandant “que fera-t-il de ceux déjà enrôlés ? Quels candidats brandira-t-il sans électeurs ? Nos aînés souffrent lamentablement d’inexpérience.”

 

Nicolas Kayembe

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *