Connect with us

SOCIETE

ONPA: Le cri d’alarme du comité de gestion

Un mois après leur notification par le ministre de tutelle, Adrien Bokele Djema, les membres du Conseil d’administration de l’Office national de pêche et d’aquaculture (ONPA) ne disposent pas de bureaux. Ces mandataires publics nommés récemment par Ordonnance présidentielle qui lancent un cri d’alarme aux autorités compétentes se voient obligés de travailler sous les arbres et sans frais de fonctionnement.

Avec à sa tête la PCA, Henriette Wamu et le Directeur général Epicure Bohi Lokwa, cette équipe se dit déterminée à atteindre les objectifs et accomplir la mission qui lui est confiée par le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi. Face à cette situation, d’aucuns se posent la question de savoir, que fait-on de la ligne budgétaire allouée à l ONPA ? Le montant alloué a-t- il été déjà utilisé avant la nomination des nouveaux animateurs de l’ONPA ?
Une enquête s’impose par l’Inspection générale des Finances pour tirer au clair cette affaire.
Il sied de rappeller que l’ONPA a été créé avec comme missions de concourir à l’augmentation de la production halieutique et aquacole ainsi qu à la promotion de la chaîne des valeurs y afférentes. Cet établissement public est également censé organiser l’approvisionnement en intrants, materiels et équipements de pêche et d’aquaculture.
En outre, l’ONPA va organiser la collecte et la distribution des produits de pêche à travers le territoire national. Une mission qui sera rendue possible grâce aux meilleures conditions de travail de l’équipe dirigeante de l’ONPA.

J.B

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *