Connect with us

POLITIQUE

TRIBUNE DE L’ÉLITE: QUAND L’EFFICIENCE SE PERD EN RDC

La gestion et la réalisation d’un projet exige des critères très rigoureux et très caractériels pour apprécier l’œuvre que l’on veut réaliser. Un des critères est l’efficience. Elle veut que l’on réalise très bien le projet mais à moindre coût ou réaliser l’ouvrage à un temps record.

Dans tout ce qui se fait en RDC, l’efficience n’existe pas. C’est la surfacturation, la duplication, le détournement et même la non exécution du projet et sans justification de fonds. Il y a aussi l’exécution partielle ou mauvaise du projet mais au coût très élevé. Combien de fois, on a vu un travail avec des avenants qui arrivent à 3 ou 4 fois plus que le coût initial du projet ! Tout ceci montre que l’efficience n’est pas le critère de gestion de projet en RDC.

Ces éléments qui dénaturent l’efficience prouvent que les projets exécutés ne sont pas pertinents. Ils sont mal préparés, ce qui cause de problème de surfacturation et de sous-évaluation, mal structuré sans une bonne répartition des charges, des coûts et de travail.

À la fin, on se retrouve avec de projet mal conçu, mal exécuté et qui ne répondent pas aux vrais besoins de la population. Donc sans impact et non durable.

Les critères de gestion de projets sont connus mais personne ne les respecte.
Est-il temps de voir les choses autrement avec Judith 1 ?
La continuité ou la rupture, attendons voir. Mais ceux qui l’on vu disent qu’elle tient à l’efficience.Nous l’attendons sur terrain.

WAS

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *