Connect with us

A la Une

Honte à la RDC : grogne dans les missions diplomatiques du Portugal, de Russie, Rome et Roumanie

Alors que la parti présidentiel distribue des limousines tapant neuves aux députés provinciaux de Kinshasa, plusieurs ambassades et missions diplomatiques de la RDC sont aux abois. Pas de voitures de service, pas de frais de fonctionnement depuis 9 mois, pas de salaires depuis 5 mois , pas de loyers payés depuis le début de cette année 2024.

Le calvaire des chefs de mission du Portugal , Rome, Russie et Roumanie ainsi que des personnels diplomatiques qui les accompagnent semble ahurissant alors que le téléphone du Vice-premier Ministre ministre des Affaires Étrangères Christophe Lutundula et de son Secrétaire Général sonnent à vide.

Haro à la discrimination

Selon des indiscrétions, certaines ambassades de l’Union Européenne et des Amériques ont déjà obtenu leurs frais de fonctionnement voire leurs salaires du premier trimestre. Mais on se demande pourquoi le gouvernement congolais a choisi de payer les uns et délaisser les trois missions précitées depuis cinq mois. Des observateurs peuvent s’interroger sur base de quel critère, le gouvernement Sama Lukonde choisit les ambassades à payer et pourquoi sacrifie-t-il les autres au moment où la diplomatie est apolitique.

Pourtant, la plupart des agents de ces ambassades sont des pères et mères de familles partis de Kinshasa et ne disposant d’aucun autre soutien à l’étranger à part leurs salaires. Faute de paiement de loyers , certains sont menacés de déguerpissement au cas où les frais de loyer de cette année ne seraient pas versés. Qui pis est, les autorités de Kinshasa contactées par les ambassadeurs clochardisés restent restées bouche bée.

Personne ne répond à nos appels, ni le Ministre des Affaires Étrangères Christophe Lutundula ni le Secrétaire général aux Affaires Étrangères “, déplore un employé d’ambassade en Russie ayant contacté Lemandat.cd.

Entre-temps, la tension monte chez le personnel local prestant dans les missions de Roumanie et du Portugal, indique un congolais de la diaspora de passage à Lisbone.

Par ailleurs, la nouvelle d’une bagatelle sortie en mode d’urgence pour l’achat des voitures des diplomates continue de défrayer la chronique à Kinshasa.
Mais plusieurs ambassades dont celle du Portugal et de Russie n’ont pas de voitures de service ni pour les courses des personnels. Les ambassadeurs se débrouillent dans de vieux tacots privés. La semaine dernière, un confrère a révélé que le gouvernement Sama Lukonde n’a pu servir que quelques ambassades des pays où passe souvent le Chef de l’État Antoine Tshisekedi. Les autres attendent encore au moment où les fonds avaient été débloqués depuis longtemps.

Appel au Chef de l’État

Devant une telle situation, il est temps que le Président de la République s’implique personnellement pour sauver l’honneur du pays et stopper le vent de grève dans nos ambassades.

Martinez NGYALUKA 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *