Connect with us

POLITIQUE

TSHISEKEDI CONTRE TSHISEKEDI OU TSHISEKEDI ÉTIENNE CONTRE UDPS ?

Dans une vidéo qui defraie la chronique, Étienne Tshisekedi parlait clairement des maux qui ont détruit le pays. Et sans passer par le dos de la cuillère, le sphinx de Limete a martelé en Lingala que si le pays est détruit, c’est à cause du vol, mieux des détournements des deniers publics. Et quand il le disait, c’est en des termes terre à terre pour interpeller ceux qui s’enrichissent illicitement dans les marchés publics, les surfacturations et jouissent en toute impunité.

L’UDPS a fait le bilan de l’ère Mobutu, il a conclu que le mal est le vol, le détournement, la contusion, le tribalisme, le clientélisme, et surtout l’impunité… Tout a été reproché à Mobutu. Étienne Tshisekedi a été celui qui n’avait pas la bouche dans sa poche. Au point de traiter le président au poste de Rwandais et qu’il devait rentrer chez lui.

Ce qui se passe à l’ère UDPS et alliés risque d’énerver le sphinx. Car il a combattu toute sa vie pour que les médiocres dégagent, pour que ce pays puisse enfin prendre sa place dans le concert des nations. L’UDPS qui a livré un combat acharné contre le vol, le détournement et la corruption, devient lui-même le défenseur des méfaits du passé. C’est mal quand les autres le font et c’est justifié quand ce sont les enfants de L’UDPS et de l’Union sacrée. Mboso 90,1 millions pour 26 bus, Mboso et Bahati, 1,1 milliards perdus.

Député 21.000 puis 33.000 usd, mandataires publics plus de 50.000 dollars et de missions bidons. Kabuya donne de véhicules aux députés nationaux chose que L’UDPS n’a jamais fait sous Tshisekedi et cela n’a jamais été les méthodes de ce parti. Celui qui s’est investi pour le peuple d’abord avait sa pensée en tête. Faire les routes, remettre la justice à sa place, il n’a jamais voulu de ministère de communication. Il a voulu laisser à la presse sa place de critiquer et au gouvernement de s’expliquer seul et non par un homme bien préparé comme de la propagande. Le visionnaire du peuple d’abord savait que les routes sont détruites, il faut organiser les villages pour éviter l’exode rural. Mais les successeurs font autres choses. 42 ans après, L’UDPS fait honte et se justifie de ses actes ignobles. L’argent du pouvoir annihile un combat de longue haleine. Il tue ses complices du temps pénible à savoir le peuple et l’église catholique. L’UDPS devient une affaire d’amis et des expatriés. C’est d’abord UDPS/ occident dans toutes les nominations. L’argent public devient les salaires et les frais de mission. Les mandataires touchent des sommes incroyables. L’autorité budgétaire s’arroge de prérogatives de se payer au lieu d’organiser le revenu national pour toutes les couches du pays et surtout pour investir. Le modèle UDPS et Union sacrée, chère à Tshisekedi, est de céder le pays et le bourrer de dettes partout. On assiste à un boom immobilier suivi de la pauvreté extrême. Mais la Banque mondiale et le FMI semblent satisfaits des résultats et trouvent cette gestion orthodoxe avec tous les crimes, détournements et vols dénoncés même par l’IGF.
L’artisan du peuple d’abord ne serait-il pas opposant de son propre fils s’il était vivant ?
Oui ce qu’il a déploré et pour lequel il a payé de toute sa vie, son parti est en train de saper ses acquis avec un Tshisekedi à la tête.
L’homme de rigueur parle même de lui-même comme exemple. Selon Étienne, le poisson commence à pourrir par la tête. Si les crimes ne sont pas condamnés, si la conduite du pays est remplie des antivaleurs, Tshisekedi ne va pas par le dos de la cuillère. Il accuse en premier le Président de la République. Car s’il n’est pas complice, il condamnera et y mettra fin.
Oui les deux audios de Tshisekedi sont d’une importance capitale et dénotent de son combat et lutte pour le peuple. Mais hélas, s’il revenait, il est clair qu’il va regretter son UDPS devenue alliée des voleurs et son nom accroché aux criminels. La justice rendue en son nom disculpe les coupables, pille les caisses de l’état, vide les recettes publiques. On détourne, on déclare n’avoir détourné sur de miettes, on est défendu et acquitté, et on devient honnête et exempt de toute poursuite. En son nom, une cours recuse la lettre d’une autre cour dont elle n’a ni qualité, ni compétence. Après lui, les Pasteurs, les danseurs, les buveurs et ambianceurs sont devenus des élites du à pays. Lui qui, par simple nomination, les voleurs ont remis les véhicules et les libanais ont quitté la RDC, aujourd’hui, ce sont les véhicules qui quittent les parkings de l’état pour les bars et nganda et les libanais sont les gros investisseurs et amis de son parti.
Ya Tshitshi, si tu savais comment et combien tu nous manque !

WAS

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *